Grignote et Barbotine

recettes bio, sans gluten, pour allergiques, à la chataigne…

Confiture rhubarbe – pêches et rhubarbe – gingembre

| Un commentaire

Un petit morceau ?

En revenant de vacances c’est une vraie joie de voir le travail qui nous attend dans le jardin…

Ma rhubarbe s’est bien éclatée toute seule hors de ma surveillance, mais paf, à peine rentrer je sévis !

Pour faire cette confiture j’ai suivi les conseils de Lady Marmelade

Macération : 12 h.
Pour environ 4 pots de 375 g :
1,5 kg de rhubarbe,
1,2 kg de sucre cristallisé.

Eplucher la rhubarbe en éliminant bien les fines pellicules qui recouvrent les tiges.
Recouper les tiges en tronçons de 2 à 3 cm de longueur.
Les faire blanchir 1 mn en les plongeant dans une casserole d’eau bouillante, puis bien les égoutter.
Les alterner alors, par couches, dans une grande terrine avec le sucre cristallisé et laisser macérer 12 h.
Au bout de ce temps, égoutter la rhubarbe au-dessus d’une bassine à confitures pour recueillir le jus.
Le porter à ébullition douce pendant 10 mn, puis y jeter la rhubarbe et la faire cuire sur feu moyen jusqu’à ce qu’elle fonde (environ 10 mn), en remuant fréquemment et en écumant.
Augmenter alors le feu à vif et poursuivre la cuisson 10 mn, mais sans laisser colorer (attention cela va très vite).
Vérifier la cuisson en faisant le test de l’assiette froide, où une goutte de confiture doit figer instantanément.
Mettre aussitôt en pots ébouillantés et séchés, puis fermer à chaud. Lorsque les pots sont bien refroidis, les étiqueter et les ranger dans un endroit à l’abri de la lumière et de l’humidité.

J’ai halluciné ce matin en voyant tout le jus qui s’était échappé de la rhubarbe…

Pour ma petite touche personnelle j’ai ajouté 3 pêches jaunes et dans une petite casserole j’ai testé rhubarbe gingembre avec du gingembre en poudre. Tip top !

Print Friendly, PDF & Email

Auteur : Grignote et Barbotine

Grignote fait la cuisine Barbotine travaille la terre, fait du raku, de la sculpture...

Un Commentaire

  1. Désolée je ne suis pas d’accord du tout avec ta façon de traiter la rhubarbe.
    1- La Rhubarbe ne doit pas être pelée, c’est dans la premiere couche filamenteuse que se trouve la pectine
    Il suffit de prendre un couteau bien affuté et les tronçons se découpent très bien sans faire de fibres. Surtout avec de la rhubarbe fraîche de mai.
    les peaux rouges contiennent également tous les meilleurs sucs de la rhubarbe. Donc les conserver absoluement.
    2- comme tous les fruits, la rhubarbe ne se lave surtout pas. (Il suffit d’essuyer avec du papier absorbant). Et surtout ne se fait pas blanchir. Tu tues tous les aromes et les vitamines.
    Avec cette eau en + tu rallonges ton temps de cuisson (plus tu cuis une confiture plus elle se dénature) et tu prends le risque d’avoir une confiture liquide.
    Conclusion: Toutes les confitures, sauf la fraise, demandent une macération préalable (fruits dans le sucre d’au moins 6 heures) et une cuisson la plus courte possible, pour préserver les saveurs.
    Une pro qui faisait les mêmes erreurs au début.

Laisser un commentaire

Champs Requis *.